Actualités

La Libération des villages en 5 plaques

24/09/2018
La Libération des villages en 5 plaques

Le 9 novembre 2018, cela fera très précisément un siècle que les soldats américains libéraient les villages de l’occupant allemand.

Ce centenaire s’est fêté, ce samedi matin, dans les communes concernées, par la pose d’une plaque commémorative rappelant ce que furent, durant la Grande Guerre, l’exode des habitants et la destruction de leur lieu de vie. Chaque panneau, placé à proximité du monument aux morts, ou de la mairie des villages de Blanzée, Grimaucourt-en-Woëvre, Moranville, Abaucourt et Eix, indique au passant ces faits d’armes et illustre ce que furent, avant-guerre, à l’armistice et aujourd’hui, les lieux.

Les maires, Alain Bazin, Jean-Marie Mittaux, Jean-Paul Franiatte, Jean-Paul Pierson et Jean Natale avaient décidé de commémorer ensemble la Libération de leurs villages.

Pour les assister, Jean-Louis Périquet, passionné et spécialiste de l’histoire locale, a coordonné l’iconographie et, pour mieux la faire revivre, des reconstituants en uniforme d’époque de l’association « Horizon 14/18 - Les Éparges » étaient à ses côtés.

Des Américaines à Blanzée

Les cérémonies ont débuté à Blanzée en présence de nombreux élus du département et du sénateur Franck Menonville, ainsi que de Suzanne Gulledge et de sa fille Katie Levinthal, descendantes d’un soldat US Will Mc Guirt de la 81e Division ayant participé aux combats libérateurs.

Venues spécialement de Caroline du Nord (USA), Suzanne et Katie voulaient honorer la mémoire de leur aïeul mais aussi témoigner des bons sentiments rapportés par leur ancêtre Will Mc Guirt qui, sa vie durant, évoquait la gentillesse des Meusiens rencontrés.

Devant chaque plaque dévoilée, l’émotion était aussi vive à la pensée de tous ces jeunes boys qui n’avaient pas hésité à traverser l’Atlantique pour combattre aux côtés des Poilus afin de rendre la liberté au pays de La Fayette et des Droits de l’Homme, comme ils aimaient le dire. La Marseillaise et l’Hymne américain The Star- spangled Banner (La Bannière étoilée), joués avec prestance par l’Harmonie stainoise, ont rendu toute la solennité due à tous ces soldats morts au cours du conflit.

Source : Est Républicain