Service des eaux

Informations générales sur l’alimentation en eau de la commune

L’alimentation en eau potable d’Eix se fait par le biais de la source de Bois le Prêtre n°1.
La source est située à environ 1500 mètres à l’ouest du village d’Eix et à 100 mètres à l’ouest du captage n°2 de Bois le Prêtre qui alimente la commune de Abaucourt-Hautecourt.

Les coordonnées XYZ ainsi que l’indice national du captage sont : 

 

X

Y

Z

Source de Bois-Le-Prêtre n°1

829021 m

2468878 m

280 m

 

 Quelques chiffres clé sur l’alimentation en eau du village:

  • Travaux de construction du captage effectués vers 1900
  • Consommation réelle moyenne annuelle d’environ 13500 m3/an
  • Rendement du captage environ 204000 m3/an
  • Débit moyen mesuré à l’étiage vaut 20 m3/h (mesuré le 27/10/2016)
  • L’aquifère sollicité se situe au sein des calcaires oxfordiens. Cette nappe libre est alimentée par l’infiltration des eaux météoriques au droit des zones d’affleurement

 A titre indicatif, le captage de Bois-le-Prêtre n°1 fournit une eau de bonne qualité et en quantité suffisante pour satisfaire les besoins d’une population de 4500 habitants.

TRAVAUX DE MISE EN CONFORMITE DES CAPTAGES D’EIX-ABAUCOURT HAUTECOURT

Les travaux ont commencé en novembre 2015.

Aux commandes, l’entreprise BERTHOLD pour un montant de 25955  Euros HT pour EIX et 20105 Euros HT pour Abaucourt-Hautecourt.

Les travaux ont consisté :

  • à la pose de clôtures et portails sur les périmètres de Protection immédiate
  • à la réfection des trop-pleins des deux captages
  • à la réfection des ouvrages en maçonnerie et notamment le remplacement de la porte d’accès de l’ouvrage d’Eix.
  • à la création d’un chemin d’accès.

Ces travaux ont été subventionnés à hauteur de 40% par l’Agence de l’Eau et 10% par le Département.

Les travaux de mise en conformité des captages d’eau potable des communes de Eix et Abaucourt-Hautecourt sont à ce jour terminés.

Photo du captage avant les travaux

Photo prise après travaux

>> Télécharger le Règlement du service des eaux

Pierre-Yves GOEURY
05/11/2016